[Did You Know?] Visite(s) royale(s) à Pitlochry

C’est la minute culturelle du jouuur (ajoutez ici un jingle tout pourri).

C’est en regardant un épisode de la série Victoria que j’ai décidé d’écrire cet article plein d’informations utiles. Dans l’épisode 7, Victoria et Albert partent pour la première fois en Ecosse en 1842. La fascination de la Reine pour les paysages sauvages, l’air pur et la tranquilité est comme la mienne, infinie. Dans la série, elle loge au Blair Castle (en vrai, c’était lors de sa seconde visite en 1844). Je l’ai moi-même aperçu en voiture…. Grand, tout blanc, entouré de collines verdoyantes et de grands arbres, ma-jes-tu-eux.

3ab90a13d23cc7d5ab3356efd785aaf7--era-uma-vez-queen-victoria

BREF.

Dans cet épisode, on aperçoit brièvement un autre panorama fantastique, Queen’s View. Situé dans les Highlands Perthshire, à côté du petit village de Pitlochry, ce point de vue surplombe le Loch Tummel et est entouré par le Tay Forest Park. Rien que ça déja, ça fait rêver. La reine Victoria a elle-même visité cet endroit en 1866 et a pensé, enchantée, qu’il avait été nommé après elle. En vrai, le nom Queen’s View remonte à près de 550 ans. La Queen en question, ce n’était pas Victoria, mais Isabelle d’Ecosse, la femme du fameux et valeureux Robert the Bruce. Y’a pas que toi qui est reine d’abord, Vicky !

IMG_2735IMG_2736

[Did you know?] C’est quoi, un K-drama ? / What’s a K-drama?

Ouh, le terme barbare… K-drama est en fait l’abréviation de « Korean drama ». Ça ne vous avance pas plus ? Par drama, on entend « série TV » et pas drame. Donc K-drama = série coréenne. Voilà, merci Cindy, au revoir.

On a toujours tendance à regarder des films et séries qui viennent des Etats-Unis ou d’Angleterre, parfois de France… Moi, il y a quelques années, je suis tombé sous le charme des séries asiatiques. Japonaises d’abord, puis taiwanaises et coréennes. C’est sur la Corée que j’ai mis le cap quelque temps plus tard et, bien évidemment, quoi de mieux pour apprendre la langue, les coutumes et le mode de vie du pays, que de regarder une bonne série ?

A K-drama is a Korean drama, meaning a Korean TV series. We always tend to watch American, English or even French one but what about the rest of the world? Years ago, I fell in love with Asian dramas. Japanese, then Taiwanese and Korean. Later I went to live in Korea so what’s better to learn the language and customs than watching a good show?

tumblr_inline_nvkgt2jsB81qelu2x_500

Des dramas coréens, il y en a pour tous les goûts. Vous êtes plutôt policier ? Romance ? Fantastique ? Drame ? Il y en a tellement sur le marché que vous trouverez facilement chaussure à votre pied. Moi, je l’avoue, mon petit plaisir coupable, c’est les romances. Pas trop cucul non plus, il doit y avoir une intrigue intéressante autour, mais un peu de bonheur et de bisous ne fait de mal à personne. C’est mon côté guimauve, que voulez-vous…

Do you prefer thriller? Romance? Fantasy? Drama? There are so many different styles that you’ll find something for you for sure. My guilty pleasure is the romance kind. Not too cheesy, I need an interesting story around, but a bit happiness or a kiss never hurt anyone.

Dans les séries occidentales, on retrouve souvent des scènes types, des « codes », des moments vus et revus. Fêtes étudiantes avec les fameux gobelets en plastique rouge, les pompom girls, les couloirs du lycée avec ses casiers, les pubs où les personnages se retrouvent, scènes de sexe explicites… Les K-dramas ont aussi leurs « codes », pourtant bien différents… Voici ce que vous y verrez sûrement.

In occidental TV shows, there’s always typical scenes or « codes » like student parties, high school corridors, pubs where characters always meet, explicit sex scenes… K-dramas have their « codes » too even if they’re quite different. Here’s a short list of what you’ll surely see…

Une scène de douche. Pour le bonheur des yeux, le personnage principal (toujours masculin) va prendre une douche brûlante (close-up sur les abdos et les épaules musclées), histoire d’éliminer les tensions ou problèmes de sa journée.

Shower scene. Eye candy, the main character (always male) is going to take a hot and steamy shower after a hard day (zoom on the abs and broad shoulders).

2013-01-28 22_10_43

Un sauna. Typique chez les coréens, le sauna est fait pour se ressourcer certes, mais aussi pour socialiser. On y vient entre amis ou en famille, on y discute, on y mange et on peut même y dormir.

Sauna. Typical for Korean people, the sauna is for relaxing but also socialising. They go with their friends or family to talk, eat, drink or even sleep.

Le café. Starbucks oui, mais aussi Hollys Coffee, Tom & Toms Coffee, Ediya Coffee… Les coréens en sont friands et dans tout bon drama, on s’y retrouve pour discuter ou se disputer (boire est ici optionnel).

Coffee shop. Starbucks but also Hollys Coffee, Tom & Toms Coffee, Ediya Coffee… Korean love it and in every drama, they meet there to talk or argue (drinking is optional). 

Le soju. Alcool traditionnel coréen, le soju ne coûte pas cher et se boit par bouteilles, de préfèrence dans un petit « restaurant » de rue. Problèmes ou sorties entre collègues, un personnage se retrouve souvent saoûl.

Soju. Korean traditional alcohol, soju is cheap and is drunk in a small street « restaurant ». Personal issues or colleagues night out, a drama character drinks a lot and ends up drunk quite often.

cdda

Le karaoké. Là encore, un invariable de toute soirée coréenne (et donc des dramas). On y va entre amis, amoureux ou collègues, on chante, on mange, on boit. Bref, on passe souvent un bon moment.

Karaoke. Also a Korean statement, they go with their friends, lovers or colleagues, and sing, drink and eat until dawn (or so). 

Le « piggyback ». Il n’y a pas de traduction française pour cette technique qui consiste à porter quelqu’un sur son dos. Un personnage émêché, malade, fatigué va souvent se retrouver sur le dos de son ami ou (futur) amoureux, qui va le ramener chez lui.

Piggyback. If a character is sick, drunk or tired, the other one (often a friend or future lover) is going to carry her/him on his back all the way home.

ep19_lgmypiggyback

La fièvre. À ne pas prendre à la légère, la fièvre peut littéralement terrasser un personnage. Solution ? Un ami (ou amoureux), un linge froid sur le front et une bonne nuit de sommeil.

Fever. It’s not about being a bit hot and feverish, the fever in K-drama looks almost fatal. The best solution to heal is a friend (or lover), a cold cloth on the forehead and a good night sleep.

La conduite. Le métro de Séoul est immense, des milliers de bus sillonent la capitale tout comme les nombreux taxis, et pourtant de nombreux personnages de K-drama ont une voiture… Si énervé, le personnage va enchaîner excès de vitesse, course-poursuite et autre tête-à-queue.

Driving. The tube in Seoul is huge, there’s also a lot of buses and cabs but almost every K-drama character got his own car. If upset, the character is going to drive fast and bad. 

Les gestes d’affection. Dans les K-dramas, point de scènes de sexe (ou alors j’ai vraiment loupé quelque chose). Alors pour montrer la romance entre deux personnages, on a quelques gestes qui ne laissent aucune place au doute. L’accolade par devant ou derrière, l’attrapage de bras ou de main, le bisou (généralement pas un gros roulage de pelle)…

Love and affinities. In K-dramas, no explicit sex scenes (or did I miss something?). They show their affinities with more subtle movements like a back hug or a gentle kiss.

tumblr_n48jlbx5sV1sfxjgpo3_400

Si certaines de ces scènes peuvent paraître exagérées voire irréelles, la plupart font vraiment partie de la vie des coréens et sont toujours agréables (et amusantes) à regarder.

Est-ce que je vous ai donné envie de vous y intéresser ? Prochainement, je vous donnerai une liste de quelques uns de ces K-dramas que j’ai adoré et qui pourrait vous aider à vous lancer. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.

If some scenes might appear exaggerated or unreal, most of them only show the Korean way of life and are entertaining (and funny) to watch. Do you feel like watching one now? I’ll make a list of must seen soon. 

 

 

 

[Did You Know?] Quelques mots pour vous faire passer pour un(e) anglais(e) / Few words to make people believe you’re English

Cela fait maintenant 20 ans que j’apprends l’anglais. 20 ans. Quasiment 2/3 de ma vie. Tu te rends compte ? Est-ce que je suis bilingue ? Mouais. Même après être sorti avec un anglais et habité 3 ans à Londres, je ne peux pas dire que je sois bilingue. Ca voudrait dire que je connais tout le vocabulaire possible et immaginable, or j’en apprends un peu plus chaque jour. Mais je me débrouille plutôt pas mal. Moi les mots que j’adore apprendre par dessus tout, ce sont ces petits mots du quotidien, ce fameux « slang » qui te ferait presque passer pour un(e) anglais(e) si tu n’avais pas cet accent pourri… Voici quelques exemples que j’utilise et que j’adore.

I’m learning English for 20 years now, almost 2/3rd of my life. Am I fluent? Not completely, I’m always learning something new. An English boyfriend and 3 years in London helped me a lot. The words I prefer learning though are the one you can use daily and that make people think you might be English (except for this stupid accent you have), the famous slang… Here are some examples.

8e9c7f0116412772110c186e4fff5f49

Plum/Doughnut : Une façon mignonne de dire à quelqu’un qu’il est bêbête. Ex.: « You spilled orange juice everywhere, you plum (you doughnut) ». 

Fiver/Tenner : Un billet de cinq ou de 10. Ex.: « I’m sorry I don’t have any change, only a tenner ».

Quid : Argent, monnaie. Ex.: « This coffee costs 3 quids ».

Bloody/Bloody hell : Putain de…, bordel de merde. Ex.: « Bloody hell! Where’s this bloody phone? ».

Easy peasy (lemon squeezy) : Trop facile, fastoche. Ex. : « This exercise is easy peasy (lemon squeezy) ».

giphy-3

Bellend/Knob head : Plus moqueur et malpoli que « plum/doughnut« . Ex.: « You should have give her your phone number, you bellend/knob head! ».

Fortnight : Une prériode de 2 semaines. Ex.: « I should be back in a fortnight ».

Marbles : Bon sens, intelligence. Ex. : « Have you lost your marbles ? ».

Knackered : Etre épuisé. Ex. : « I’m not going out tonight, I’m knackered ».

Brilliant : Pour changer de « Great ». Ex.: « Brilliant! I won 10 pounds ».

giphy-1

Gutted : Etre dégouté, très déçu. Ex.: « I’ve lost my favourite ring, I’m gutted ». 

Taking the piss : Se moquer. Ex.: « She was taking the piss out of her ex-boyfriend ». 

To smell funky : Sentir bizarre, pas très bon. Ex.: « His perfume smells funky ».

Dodgy : Quelque chose de dangereux, d’illégal, de pas bon du tout. Ex.: « This street at night looks dodgy ».

Wanker : Littéralement un branleur, quelqu’un de con. Ex.: « He almost got caught in the train’s doors, what a wanker! ».

giphy-2

Si vous tendez bien l’oreille, vous entendrez sûrement une de ces expressions dans des séries ou films anglais. Pour moi, c’est « Black Books », « Little Britain » ou « The Imbetweeners » qui ont fait mon éducation, en plus de me faire hurler de rire. Avez-vous des expressions ou mot anglais que vous utilisez énormément ? 

If you listen well, you might catch some of these very English words in series or movies. For me, « Black Books », « Little Britain » and « The Imbetweeners » were the best to learn. And they still make me laugh a lot. Do you have any English words or expressions you’re using a lot?

 

 

 

 

 

[Did You Know?] « Vikings », une histoire vraie ? / Vikings, a true story?

La saison 4 de « Vikings » vient de finir et je me suis dit qu’il était temps que je vous en parle… Et quoi de mieux pour cela qu’un « Did you know? » plein de culture ?

« Vikings »‘s season 4 just ended and I thought I should talk about it as it’s one of my favourite shows of all time. 

La série produite par History depuis 2013 parle de la vie incroyable de Ragnar Lothbrock, un simple fermier devenu jarl (comte) et premier viking à s’aventurer en terre chrétienne, saxonne et franque. Le plus intéressant est que c’est une histoire vraie…. Enfin, plus ou moins. Mais où s’arrête la fiction et où commence la réalité quand même dans les livres mythologie et histoire se mêlent ? 

This History Channel series tells us the story and many adventures of Ragnar Lothbrock, a simple farmer who became earl before sailing to unknown countries. But where do the fiction stop and the truth start? Even the books are confusing, mixing mythology and history…

vikings

Le vrai et le faux se mêle d’abord avec la vie-même de Ragnar Lothbrock. Il est probable qu’il ait existé mais toutes ses aventures devraient plutôt être imputées à plusieurs rois scandinaves. Il serait donc un amalgame de figures historiques et littéraires… Lothbrock d’ailleurs, n’est pas son nom de famille mais un surnom qui veut dire « pantalons poilus » le mythe s’effondre. Ensuite, Ragnar n’a pas eu 2 femmes mais 3… et c’est avec Aslaug (et pas Lagertha) qu’il aurait eu Björn. Quant à sa mort, il en existe 2 versions : jeté dans une fosse aux serpents par le Roi Aelle (comme dans la série) ou maladie, probablement la diarrhée. Terrible. 

We don’t know a lot about the real life of Ragnar. He probably existed but many of his adventures should be attributed to other kings. He actually would be an amalgamation of historic and literary characters. Lothbrock is not his family name but a nickname meaning « hairy breeches », what a shame. Also, Ragnar didn’t have 2 wives but 3… and Aslaug is Björn’s mother, not Lagertha. About his death, there are 2 versions: one was that he was thrown into a pit full of snakes by his enemy king Aelle, the other one that he died of dysentery. Terrible.

 

0ce19aa964fc41021224bcd59ca006a5

« Le pouvoir est seulement donné à ceux qui sont prêts à s’abaisser pour le prendre »

 

Il y a très peu de sources sur Lagertha. Ce que l’on sait c’est qu’elle a combattue auprès de Ragnar qui, impressionné par la force et la rage de la guerrière, est tout de suite attiré par elle et veut l’épouser même si elle n’est pas intéressée. Elle a un loup et un gros chien qui garde sa maison, que Ragnar tue. A son tour impressionnée, elle accepte la demande en mariage… Mais Ragnar va voir ailleurs, divorce et se remarie avec Thora Town-Hart, fille du roi de Suède (que l’on ne voit pas dans la série, dieu merci). Mais toujours profondément amoureuse de lui, Lagertha l’aide dans d’autres guerres. Après une bataille, elle retourne auprès de son mari… et le tue avec une lance cachée dans sa robe. 

There are few sources about Lagertha. We know that she fought alongside Ragnar who, impressed by the strength and rage of the shieldmaiden, is attracted to her and wants to marry her even though she’s not interested. She’s got a wolf and a great hound guarding her home that Ragnar kills. Impressed, she marries him… but Ragnar divorces soon after and marries Thora Town-Hart, daughter of the then king of Sweden (that we don’t see in the series, thanks god). But, still in love with him, Lagertha helps him in other wars. After another battle, she comes back home to her husband… and kills him with a spire hidden in her dress. 

 

katheryn-winnick-stars-as-lagertha-in-seaosn-4-of-history-channels-vikings-670x447

La badass

 

Rollo est, dans la série, le frère de Ragnar. En vrai, il n’y a aucune source les reliant. Après l’Ecosse et l’Irlande, c’est vers la France que Rollo et ses hommes se dirigent. Remontant la Seine, ils pillent le Nord-Ouest avant de s’établir entre la région parisienne et Rouen. Le roi de France de l’époque, Charles III le Simple, accorde aux vikings ses terres à condition que Rollo les protège de d’autres raids. Il se fait baptiser, renommer Robert et règne sur la Normandie… 

In the series, Rollo is Ragnar’s brother. But in reality, there’s no known link between them. After raiding Scotland and Ireland, Rollo and his men go to France where they settle down between Paris and Rouen. Charles the Simple, then king of France, grants the Vikings lands in the condition Rollo protects the country from other raids. He’s baptised, changes his name into Robert and reigns on Normandy for over a decade…

 

v3_08_9192014_bw_10603-e1424241528723

L’atout bien sexy

 

Björn est donc le fils de Ragnar et Aslaug et devient célèbre après la mort de son père, devenant roi de Suède au passage. Excellent navigateur, il mène ses troupes sur la Méditerranée, pillant Gibraltar et d’autres villes espagnoles avant d’atterir à Pise. De là, ils partent à pieds pour la ville de Luna, qu’ils pensent être Rome. Mais ne pouvant la piller à cause des hauts murs défensifs, Björn fait appeller l’évêque de Luna, prétextant qu’il est chrétien et qu’il se meurt. Piégé, l’homme de dieu fait entrer le cercueil du présumé mort dans la ville… avant que celui-ci n’en bondisse et fasse entrer ses hommes. 

Björn is Ragnar and Aslaug’s son and becomes famous after his father’s death by being king of Sweden. Excellent navigator, he leads his troops to the Mediterranean before arriving to Pisa. From there, they walk to Luna, a city they mistake for Rome. Because it’s heavily guarded, Björn asks for the bishop to come, pretending he’s now Christian and dying. Tricked, the bishop brings the casket into the city… but Björn suddenly gets up and opens the gates for his men.

 

v30809082014jh11614jpg-b6a451_1280w

L’homme aux côtes de fer

 

La reine Aslaug est fille de deux grands guerriers. Découverte par les hommes de Ragnar alors qu’elle se baignait nue, ceux-ci font brûler leur pain sur lequel ils étaient sensés veiller, distraits par sa grande beauté. En la voyant lui aussi, Ragnar voulut l’épouser…

Queen Aslaug is the daughter of two great warriors. Ragnar’s men discover her bathing naked and, distracted by her beauty, make their bread burn. When he sees her, Ragnar wants her as his wife…

 

1x09

Sorcière !

 

A la différence de la série, c’est Ivar qui est le plus âgé de la fratrie Lothbrock. Dans la mythologie, il est dit qu’Aslaug demanda à Ragnar d’attendre 3 jours avant de consommer leur mariage ou les dieux n’en seraient pas contents et leur enfant serait maudit. Ragnar ne l’écoute pas et Ivar naît avec des jambes déformés, se faisant ainsi surnommer le Désossé. Fin tacticien, il retourne en Angleterre après la mort de son père et fait la paix avec le roi Aelle… avant de le capturer et le tuer avec un aigle de sang.

Ivar is actually the oldest son of Aslaug and Ragnar. In the mythology, Aslaug asks Ragnar to wait 3 days to consummate their marriage as the gods won’t be pleased and their son cursed. But Ragnar doesn’t listen and Ivar is born with distorted legs, his nickname becoming Ivar the Boneless. Great tactician, he goes back to England after his father’s death and makes peace with king Aelle… before capturing him and killing him with a blood eagle.

 

vikings-season-4-spoilers

Ne vous fiez pas à son air malheureux….

 

La série se rapproche donc pas mal de la « vraie » histoire. Beaucoup de justesse, un peu de romance aussi, des batailles épiques, des personnages incroyables et des aventures mythiques. Mélangez histoire, mythologie et fiction, et vous obtiendrez « Vikings », une série hors du commun… et hautement addictive.

The series is not too far from the « real » story. A lot of true things then, a bit of romance too, some epic battles, incredible characters and mythical adventures. Mix history, mythology and fiction and you’ll have « Vikings », a highly addictive series.

 

[Did you know?] Burn’s Night

Aujourd’hui 25 janvier, on fête le sacre du roi François Ier, la libération du Mahatma Gandhi, la révolution égyptienne, la mort d’Al Capone… et aussi la naissance de Robert Burns ! Cékisa encore ?

Today on the 25th of January, we celebrate the coronation of François the First, the liberation of Mahatma Gandhi, the Egyptian Revolution of 2011, the death of Al Capone… and also the birth of Robert Burns! Who’s that now? 

robert-burns-2

Robert Burns est né un 25 janvier donc de l’an 1759 et est le « Fils préféré de l’Ecosse ». En vrai, il était aussi poète, un pionnier du Romantisme, source d’inspiration pour les fondateurs du libéralisme et du socialisme, un parolier, un fermier, un vrai Barde quoi. Pas mal pour quelqu’un qui mourut à 37 ans. Il est un des symboles de l’Ecosse et ses fans le lui rendent bien…

Robert Burns was born on a 25th of January in the year 1759 and was the « Favourite son of Scotland ». He was also a poet, a pioneer of the Romantic movement, inspiration for the founders of the liberalism and socialism, a songwriter, a farmer, let’s say it a real « Bard ». Not bad for someone who died aged 37. He’s one of the symbols of Scotland and is loved by his fans…

robert-burns_with_sun_glasses

En effet, depuis le tout début du XIXème s. tous les 25 janvier se déroule en Ecosse les « Burn’s Night ». Une organisation, un groupe d’amis ou même un pub organise une soirée formelle ou non pour commémorer la naissance du poète. Traditionnellement autour d’un repas composé de haggis (panse de brebis farcie, oui c’est très bon, merci) et d’un bon whisky, les convives lisent des poèmes de Burns et chantent ses chansons. Une des plus connues et qui est toujours chantée le 31 décembre par tous les écossais est « Auld Lang Syne » – qui vous parlera plus si je vous dit « Ce n’est qu’un au revoir » (on a vraiment des traductions nulles, en vrai elle parle d’amitié cette chanson). 

Parfois, les cornemuses et les musiques traditionnelles écossaises se mêlent aussi aux invités habillés de leurs plus beaux tartans… 

Every year since the beginning of the 19th C., Scotland celebrates the poet with « Burn’s Night ». An organisation, a group of friends or even a pub organises a « party » to commemorate the birth of the bard. Traditionally around a meal of haggis (very good) and whisky, the hosts read Burn’s poems and sing his songs. One of the most famous is « Auld Lang Syne », still sung every 31st of December by every Scottish. Sometimes we can also hear bagpipes and Scottish traditional music, and the guests can wear their tartans…

 

Cela ne vous tenterait pas à vous, une « Burn’s Night » ? Allez, tous en choeur : « And surely ye’ll be your pint-stowp, And surely I’ll be mine, And we’ll tak a cup o’kindness yet, For auld lang syne » (Et tu offres le premier verre et j’offre ma tournée, Buvons ensemble à la tendresse, aux jours du temps passé ».

Would you like to attend one of these « Burn’s Night »? Come on, let’s sing: « And surely ye’ll be your pint-stowp, And surely I’ll be mine, And we’ll tak a cup o’kindness yet, For auld lang syne ».

[Did You Know?] Peaky Blinders

Une fois n’est pas coutume, je reviens avec un article « Did You Know » sur un sujet qui m’est cher : les Peaky Blinders.

For once, I’m coming back with a « Did You Know? » article… and this time I’m talking about a subject I love: the Peaky Blinders.

Avez-vous déjà entendu parler de cette série BBC ? La famille Shelby, menée par le redoutable mais séduisant Tommy, règne sur Birmingham au début du XXème s. Connue pour être ambitieuse et violente, elle a la main basse sur les paris hippiques (qu’elle trafique), les pubs et fait aussi affaire avec d’autres gangsters pour augmenter son influence (et ses finances). Mais arrive alors un inspecteur irlandais commandé par le jeune Winston Churchill, prêt à nettoyer la ville…

Have you heard of this BBC series? The Shelby family, lead by the strong but attractive Tommy, reigns over Birmingham at the beginning of the 20th C. Known to be ambitious and violent, the family runs horse racing, pubs and other fraudulent activities along with other gangsters. But then comes an Irish inspector sent by the young Winston Churchill, to clean the city…

o-peaky-blinders-facebook

Les Peaky Blinders ont vraiment existé mais la fiction est quelque peu éloignée de la réalité… S’ils ont bien existé, c’est à la fin du XIXème s. et non pas en 1920 qu’ils ont foulé les rues sales et miséreuses de Birmingham. Les rasoirs qu’ils cachaient dans la visière de leur casquette pour aveugler leurs adversaires (d’où leur nom de gang), n’est qu’un mythe car les rasoirs étaient à l’époque des objets de luxe. Quant à leurs crimes, c’était plus vol de vélos, petits cambriolages et rackets que trafic de courses, vols à mains armées et affaires avec des communistes et l’IRA. C’est donc sur la révolte contre l’ordre établi que la fiction et la réalité se rejoignent… mais aussi sur les vêtements ! En effet, l’allure cool et sexy que les acteurs arborent dans la série, on la retrouve sur les vrais Peaky Blinders. Casquette à visière rabattue sur les yeux, cravate, petit gilet, pantalon large, bottines… Une vraie touche de classe chez de petites brutes qui voulaient se distinguer de leurs ennemis.

The Peaky Blinders really existed but the fiction is far from the reality… It’s at the end of the 19th C. that we see theses gangsters in the dirty and poor streets of Birmingham, not in the 1920s. The razor blades they were hiding in their flat caps to blind their opponents are just a myth since, at the time, they were considered as luxury items. About their crimes, it was « small » stuff like bike theft, burglary and racketeering and not traffic of racing, armed robbery and business with communists and IRA. It’s on the revolt against the established order than fiction meets reality… and also on the clothes! The cool and sexy way the Peaky Blinders dress in the series, we can find it on the real ones as well. Flat cap pulled down over the eyes, tie, waistcoat, large trousers, boots… A touch of class for these little brutes who wanted to be different from their enemies. 

article-2417281-1bc05051000005dc-778_634x527

_77738552_peaky-closeup

[Did you know?] Agatha Christie

Je suis en ce moment en train de re-relire  »Les 10 Petits Nègres » (dont je vous parlerai prochainement) et ça m’a donné l’idée de vous livrer une anecdote que vous ne connaissez peut-être pas.

La romancière anglaise Agatha Christie, mère d’Hercule Poirot et Miss Marple, est elle-même un mystère…

1926. La mère de l’écrivaine décède. Déjà un coup dur, son mari lui annonce son infidélité avec sa secrétaire (quelle originalité) et son intention de divorcer. Début décembre, un soir, la jeune femme va embrasser sa fille, prend sa voiture et s’en va. Où, personne ne saurait le dire. Sa voiture est retrouvée peu après mais pas de trace d’accident et Agatha est introuvable. Pendant 11 jours, les policiers sont sur les dents et l’affaire fait la une des journaux. Elle est finalement retrouvée dans un hôtel spa d’Harrogate sous un autre nom, déclare ne se souvenir de rien et ne reconnait pas son mari. Amnésie ? Coup de pub ? Dépression ? La romancière n’est jamais revenue sur cet épisode de sa vie. Un mystère que même Hercule Poirot ne saurait résoudre….

Re-reading  »And then there were none » made me think of giving you an anecdote you may not know about Agatha Christie.

English novelist Agatha Christie, the mother of Hercule Poirot and Miss Marple is herself a mystery…

1926. The mum’s writer dies. Already a shock, her husband announces her his affair with his secretary (very original) and his intention to divorce. An evening of early December, Agatha kisses her daughter goodnight, takes her car and leaves. Where ? No one knows. Her car’s found shortly after but not a trace of an accident and the woman is literally gone. For 11 days, policemen are after her and the story is in every paper. She’s finally found in a spa hotel in Harrogate with another name. She claims she doesn’t remember anything, not even her husband. Amnesia? Advertisement for her last novel? Depression? The novelist never said a word about it. A mystery that even Hercule Poirot would never solve…