[TV] An Idiot Abroad

Pour une fois, je ne viens pas vous parler d’une série ni même d’un film mais d’une émission de télé. Je ne suis pas une grande fan normalement, je ne suis rien au jour le jour et je n’ai pas de rendez-vous hebdomadaire, mais ce programme, il était fait pour moi alors je partage.

For once, I’m not going to talk about a movie or series but a TV show. Usually I’m not a big fan, I’m not following anything weekly or what but this programm is fabulous…

 »An Idiot Abroad » ( »Un idiot à l’étranger ») est un programme anglais diffusé sur Sky entre 2010 et 2013. En 3 saisons, on suit les aventures de Karl Pilkington, un homme qui n’est pas du tout intéressé par les voyages à l’étranger, qui n’aime pas laisser sa zone de confort et qui n’est pas bête… mais un peu quand même.

 »An Idiot Abroad » is an Englih programm broadcasted on Sky between 2010 and 2013. During 3 seasons, we’re following the adventures of Karl Pilkington, a man not interested in travels at all, who doesn’t like leaving his comfort zone and who is not stupid… but just a bit.

egypt

Dans la première saison, il est invité à voir les 7 Merveilles du Monde… Enfin, ça, c’est ce qu’il croit. S’il allait juste voir les Merveilles, ce ne serait pas marrant, pensent Ricky Gervais et Stephen Merchant, les producteurs de l’émission. Ils vont donc faire vivre au pauvre Karl des situations de merde (appelons un chat un chat). Aller voir le Christ Rédempteur à Rio ? Oui mais avant il va dormir dans une auberge pourrie avec des centaines de jeunes qui font la fête toute la nuit. Petra… et il se fait enlever. Les pyramides d’Egypte… il va falloir faire quelques heures de chameaux. Et la liste est longue. Déjà que le pauvre bougre n’est pas fan d’aventure, là, c’est à le dégoûter de quitter l’Angleterre à nouveau.

In the first season, he’s going to see the 7 Wonders of the World… Well, that’s what he thinks. If he was just seeing the Wonders, that wouldn’t be funny, think Ricky Gervais and Stephen Merchant, the programm’s producers. So instead, before that, he’s going to live shitty situations. Going to see Christ the Redeemer in Rio? Yeah but first, live in a disgusting hotel with hundreds of young people partying all night. Visiting Petra? First, be kidnapped. Pyramids in Egypt? Take a camel and ride it for hours… And the list goes on. The poor fellow is not a big fan of adventures, with that it’s almost certain he won’t leave England again. 

La seconde saison, Karl s’embarque pour accomplir sa wish list… enfin, une wish list, pas vraiment la sienne. Faire du chien de traineau, vivre sur une ile déserte, voir des baleines, grimper le Mont Fuji… autant de rêves que l’on aimerait réaliser sauf qu’il y a toujours un petit (ou gros) twist pour Karl…

In the second season, Karl is going to follow a wish list (not his, of course). Living on a desert island, whale watching, climbing Mount Fuji… A lot of dreams for us and a lot of misadventures for Karl…

idiot3_2006591c

La saison 3 est plus courte et Karl se fait accompagner par l’acteur Warwick Davis… ce qui ne va pas vraiment arranger son cas.

Season 3 is shorter and Karl is accompanied by the actor Warwick Davis… And it’s not going to be better.

Ce que j’aime dans cette émission, c’est qu’elle nous fait voyager autrement. Les pyramides, le Machu Pichu, tout ça c’est bien beau mais si tu ajoutes des rencontres avec des locaux, des traditions inconnues, des aventures, c’est quand même plus excitant. Et puis Karl… Ce mec se plaint sans cesse, des fois on le comprend (je ne pourrais jamais dormir dans certains endroits où il était forcé d’aller, JAMAIS), des fois on a envie de lui dire de se taire et d’apprécier mais dans tous les cas il est très drôle. Est-il vraiment si bête ou le fait-il exprès ? En tout cas, il a vraiment un regard unique sur le monde…

What I like the most about this show is that it makes you travel differently. Pyramids, Machu Pichu, they’re great but if you add meeting with locals, unknown traditions, adventures, it’s way more exciting. And Karl… This man is a phenomenon. He’s always complaining (and sometimes we understand him a lot) but most of the time we just want him to stop so he can admire what he has in front of him. In any case, he’s really funny. Is he really that stupid or is he just acting? Anyway, he really has a unique way of seeing the world…

an-idiot-abroad-funny-karl-pilkington-Favim.com-227759

c6a1f01653e7585083c87659da440cdb

Les épisodes sont disponibles sur Youtube ! Episodes are available on Youtube!

 

[Movie] 3 films pour remonter dans le temps / 3 movies to go back in time

Des films historiques ou qui se passent à une autre époque, il y en a des milliers alors en choisir 3… Ceux que j’ai sélectionné pour vous sont les plus récents que j’ai vu et, en plus de vous faire remonter dans le temps, ils vous offrent une leçon d’histoire et une belle histoire d’amour. Je sais, combo gagnant.

There’s plenty of historical movies or happening in another time so chosing 3… The ones I selected are the most recent I’ve watched and on top of making you going back in time, they give you a history lesson and a beautiful love story. I know, winning combo.

Brooklyn 

image

Eilis est une jeune femme vivant avec sa mère et sa sœur dans une Irlande rurale et pauvre des années 50. Alors qu’elle ne trouve pas de travail, on lui propose de partir aux Etats-Unis. Une fois bien installée à New York, la jeune femme a le mal du pays… jusqu’à ce qu’elle rencontre un local. Mais une tragédie familiale la pousse à revenir chez elle et à se poser des questions. Doit-elle rester ou doit-elle repartir ?

Les + : la beauté des paysages irlandais, de belles vues de New York, une histoire d’amour et même peut-être 2, la mode des années 50, les problèmes et questions existentielles de tous les expats…

Eilis is a young woman living with her mum and sister in the poor and rural Ireland of the 50’s. As she can’t find a job, she’s offered a position in America. Once in New York, she struggles a bit and finds difficult to find her place, on top of missing her country and family. But she finally meets a guy… However, when everything seems fine for her, a family tragedy pushes her to come back to Ireland. And then she struggles again… Should she stay or should she go?

The + : Wonderful views of Ireland and New York, a beutiful love story or even 2, fashion in the 50’s, issues and existential questions of every expat…

A Royal Affair

a-royal-affair

Dans les années 1760, la princesse Caroline-Mathilde de Grande-Bretagne est une jeune femme intelligente et passionnée par les arts qui va se marier avec le roi Christian VII du Danemark, un homme mentalement malade et cruel. Caroline n’est pas heureuse mais finit par tomber enceinte. Le docteur allemand Johan Friedrich Struensee est recruté pour être le médecin du roi avec lequel il se lie d’amitié et auquel il donne des conseils pour gérer la politique de son pays sombre et  »arriéré ». Car en plus d’être médecin, Johan est partisan du mouvement des Lumières, un courant d’idées qui n’est pas du tout apprécié par les ministres. Caroline et lui tombent profondément amoureux l’un de l’autre et alors que le pays semble s’ouvrir grâce aux réformes, la chute ne sera que plus grande pour les deux amants…

Les + : une histoire vraie, une belle mais infiniment triste histoire d’amour, le séduisant Mad Mikkelsen, les beaux costumes, une fin qui donne envie de crier vengeance…

In the 1760’s, the princess Caroline-Mathilde of Great-Britain is a young and clever woman who loves art. She marries the king Christian the 7th of Denmark, a mentally ill man not interested at all by her new wife. Caroline isn’t happy but gets pregnant. The German doctor Johan Friedrich Struensee is hired as the king’s physician before becoming good friend with him and giving him advice to rule his country. Johan is a man of the Enlightenment, a school of thought that the conservative ministers don’t like at all. Caroline and the doctor fall deeply in love and when the country starts opening a bit thanks to numerous reforms, everything seems to be alright. But the fall is going to be huge for the two lovers…

The + : a true story, a beautiful but infinitely sad love story, the attractive Mads Mikkelsen, the nice costumes, an ending that makes you want to scream for revenge…

The Duchess

keira-knightley-the-duchess_59644443-3000x2008-3000x2008

Georgiana Spencer devient Duchesse du Devonshire en 1774 lorsqu’elle épouse le Duc à seulement 17 ans. Les deux n’ont rien en commun et alors que la jeune femme ne donne naissance qu’à des filles, son mari la laisse de côté et la trompe ouvertement. Blessée mais gardant bonne figure, la jeune femme devient amie avec Lady Bess… qui va devenir la maîtresse favorite de son mari et vivre sous le même toit qu’eux. Alors que son mariage tombe en lambeaux, Georgiana tombe amoureuse de Charles Spencer, un jeune et brillant politicien. Elle est prête à tout quitter pour lui mais être une duchesse n’est pas si facile…

Les + : interprétation magistrale de Keira Knightley, une vraie page de l’histoire, beaucoup de tristesse avec un grain de folie, des décors magnifiques, la mode du XVIIIème s. en Angleterre…

Georgiana Spencer becomes Duchess of Devonshire in 1774 at only 17 when she marries the Duke. Both of them don’t have anything in common and when the young woman only gives birth to daughters, her husband just leaves her out and openly cheats on her. Hurt but proud, Georgiana become good friend with Lady Bess… who becomes the Duke’s favourite mistress and finally lives with them. While her marriage is falling apart, she falls in love with Charles Spencer, a young and clever politician. She’s ready to leave everything behind to be with him but being a duchess is not that simple…

The + : well done to Keira Knightley who plays very well, a real page of history, a lot of sadness and a bit of madness, beautiful sceneries, fashion in England in the 18th Century…

 

[Series] 3 séries scandinaves à regarder im-pé-ra-ti-ve-ment / 3 scandinavian series you absolutely have to watch

Demain à cette heure-ci, je serai en Suèèède (oui, encore). Et comme vous savez, la Scandinavie, c’est mon dada. Donc si on associe mon amour pour les séries et ma passion pour le Grand Nord, on obtient cet article ! Et puis en plus si vous galérez à trouver quoi regarder, ça pourrait vous aider… Ne me remerciez pas.

Tomorrow by this time I’ll be in Swedeeen (yes, again). And as you know Scandinavia is my cup of tea. So if you associate my love for series and my passion for the North, you have this article ! And if you’re constantly looking for something new to watch, well that could help you. No need to thank me.

Jordskott

jordskott-620x348

Eva Thörnblad est une inspectrice de police qui retourne chez elle dans son petit village de Silverhöjd pour régler la succession de son père, directeur d’une entreprise de coupe de bois. A son arrivée, elle apprend qu’un petit garçon a disparu et cela lui rappelle sa propre histoire… 7 ans auparavant, alors qu’elle pique-niquait au bord d’un lac avec sa fille, celle-ci a soudainement disparue. La police pense qu’elle s’est noyée mais Eva sait qu’elle est là, tout proche. Alors qu’elle aide la police sur cette enquête, d’autres enfants disparaissent, des personnes sont assassinées et tout semble lié au conflit entre ceux qui veulent protéger la forêt et ceux qui la déboisent.

Eva Thörnblad is a police inspector coming back to her small hometown, Silverhöjd, to settle the estate of her late father, director of a timber felling and processing business. When she arrives, a little boy disappears and it remembers her of her own story… 7 years ago, while she was having a picnic with her daughter next to a lake, she just vanished. Police seemed to believed she drowned but Eva knows it’s not the case, that she’s here, somewhere, there’s something more. She helps the police with the investigation but other children disappear and people are murdered. She then understands that there’s a link between this case and the fight between people wanting to protect the forest and the ones deforestating.

Jordskott

Les + : série policière avec un twist… le fantastique ! Les paysages à couper le souffle de la Suède, les fjords, les forêts enchanteresses. On est sur les dents du début à la fin. On se pose pleins de questions. La fin m’a profondément émue. C’est beau. Il pourrait y avoir une suite…

A police series with a twist… fantastic ! Incredible views of Sweden, fjords, enchantress forests. A lot of questions in mind all the time. The end touched me a lot. It’s beautiful and we might have a season 2…

Modus

Modusserie

Inger Johanne Vik est une ex-profiler du FBI qui vit maintenant avec ses deux fille en Suède. Son ainée, Stina, est autiste et se retrouve par hasard témoin d’un meurtre. Inger va alors rejoindre la police de Stockholm et faire équipe avec Ingvar Nymman pour retrouver ce meurtrier… qui se révèle en fait être un serial killer. De fil en aiguille, ils découvrent que ces assassinats ont tous un point commun : ils sont reliés à une secte fondamentaliste américaine.

Inger Johanne Vik is an ex-profiler from the FBI who’s now living peacefully with her 2 children in Sweden. Her oldest, Stina, is autistic and finds herself witness of a murder. Inger then decides to help Stockholm police and teams up with Ingvar Nymman to find the murder… who’s actually a serial killer. Little by little, they find out that all these murders have something in common, they’re linked to an american fundamentalist sect. 

maxresdefault

Les + : Noël en Suède ! La neige, les vues de Stockholm. Ingvar n’est pas dégueu à regarder si vous voyez ce que je veux dire. Le pourquoi des meurtres est tristement d’actualité, on n’a pas vraiment l’impression de regarder une fiction, ça fait très vrai.

Christmas in Sweden! Snow, views over Stockholm,. Ingvar is an eye-candy. The reason of the murders is sadly topical, it’s not like watching a fiction.

Fortitude

fortitude

Fortitude est un tout petit village perdu dans l’Arctique norvégien. Population : 800. Policiers : 4. Le village est tranquille, ils n’en ont pas vraiment besoin… Jusqu’à ce qu’un meurtre vienne perturber leur apparente tranquillité. Le suspect ? Un petit garçon qui a encore l’ADN de sa victime sur ses ongles. Le shérif local Dan Anderssen va faire équipe avec l’inspecteur anglais Eugene Morton pour découvrir tous les vilains petits secrets des habitants.

Fortitude is a small town lost in the norwegian arctic. Population: 800. Policemen: 4. People are nice and quiet, they don’t even need them… Until a murder comes to disturb them all. The suspect? A little boy who still got the DNA of the victim under his nails. The local sherif Dan Anderssen teams up with English inspector Eugene Morton to discover all the dirty little secrets of the inhabitants.

vlcsnap-2015-04-13-20h15m06s223

Les + : La neige, la neige, toujours la neige ! On nous tient en haleine, de nouvelles questions viennent s’ajouter à chaque épisode. Et quand le mystère commence enfin à s’éclaircir, on reste bouche bée…

Snow, snow and more snow! A lot of mysteries and when we’re close to the end, we’re agape. It’s not what you think of. Really.

 

 

 

[Series] The Durrells

C’est l’été ! Enfin, presque… Ah, le grand soleil, les cigales, le sable fin… On s’y voit… Vous aussi vous avez besoin de vacances et d’évasion, là, tout de suite ? Regardez donc  »The Durrells ».

Summer’s here! Well, almost… Ah, sunshine, cicadas, sand… A dream… Do you need holidays and evasion right now? Better watch  »The Durrells » then. 

The-Durrells_H48004-Hdplus_Generation_2

 »The Durrells », c’est quoi d’abord ?  »The Durrells » est l’adaptation télévisée de 3 bouquins autobiographiques de Gerald Durrells, un naturaliste, gardien de zoo, conservateur, auteur et présentateur télé anglais (y’en a qui ont vraiment des vies bien remplies…). Merci Wikipédia mais c’est qui les Durrells ?

What’s  »The Durrells »? It’s a TV adaptation of 3 autobiographical books from Gerald Durrells, an English naturalist, zookeeper, conservator, author and TV presentator (some people have very busy life…). Thanks Wikipédia but WHO are the Durrells?

La série commence en 1935 à Bournemouth, Angleterre. Louisa Durrell est une veuve élevant 4 enfants âgés de 8 à 20 ans. Elle galère un peu, à un penchant certain pour le gin et n’est pas heureuse. Elle décide alors de tout quitter et de commencer une nouvelle vie à Corfou, une île grecque. Evidemment, ce n’est pas parce qu’elle va changer de pays que sa vie va être plus facile. Sa fille Margo est toujours aussi écervelée, Gerry ne veut pas étudier et préfère se concentrer sur les animaux en tout genre, Leslie adore les armes à feu et Larry ne fait rien d’autre qu’écrire, persuadé qu’il va devenir un écrivain célèbre. Sans compter que leur nouvelle maison est une ruine, qu’ils ne parlent pas grec et que le dépaysement est parfois difficile à gérer…

The series start in 1935 in Bournemouth, England. Louisa Durrell is a widow raising 4 children aged 8 to 20. She’s struggling, drinks too much gin and is unhappy. She decided to leave everything behind and start a new life in Corfu, a Greek island. Obviously, her life isn’t going to be easier. Her daughter Margo is still a bit daft, Gerry doesn’t feel like studying and prefers focusing on animals, Leslie is crazy about firearms and Larry is only writing all day, certain that he’s going to be a famous author. In addition, their new house is a ruin, they don’t speak Greek and expatriation is sometimes hard…

the_durrells_episode5_

The-Durrells-pelican

Composée de (seulement) 6 épisodes, on dévore cette série comme un bon livre. Les paysages sont à couper le souffle (pensez falaises, collines d’oliviers, sons des grillons, mer, soleil, genre carte postale…), les personnages attachants, leurs histoires drôles et émouvantes. C’est frais, sans prise de tête et sans prétention, ça sent bon les vacances, ça fait du bien, voilà !

With only 6 episodes, you’ll literaly devour this them, just like a good book. Landscapes are spectacular (think cliffs, olive trees, sun, sea…), the characters are appealing, their stories funny and touching. It’s refreshing, easy to watch, unpretentious, it smells like holidays, it makes you feel good! 

Une deuxième saison a été confirmée par ITV et sortira l’an prochain. Je ne suis que joie et amour !

Maintenant, je dois m’atteler aux bouquins et il y a fort à parier que cette trilogie va être mon roman de l’été.

A second season has been commissioned by ITV and should be aired next year. I’m only love and joy! Now I must read the books and I’m pretty sure they’re going to be my summer love!

[Series/Book] Poldark

Vous connaissez sûrement mon amour infini pour l’ère victorienne… Vous ne serez donc pas étonné d’apprendre que je suis aussi fan de l’époque précédente, la géorgienne (1714-1830). Partant de là, je ne pouvais qu’aimer Poldark.

You surely know my love for the Victorian era, I wrote about it several times. You won’t be surprised to learn that I’m also a big fan of the previous era, the Georgian one (1714-1830). So I was sure to love Poldark.

Tout commence en Cornouailles quand Ross Poldark, un soldat revenu de la guerre d’Indépendance américaine, retrouve son monde en ruine. Sa promise va se marier à son cousin, son père est mort et sa mine est fermée. Ça s’appelle partir du bon pied.
Ça ne va pas forcément aller en s’améliorant non plus. Des morts encore et toujours, de la prison, un naufrage, un amour interdit, un duel, des maladies… Mais Ross va-t-il connaitre le bonheur ?, vous écrierez-vous si vous avez un cœur. Oui. Sans vous spolier, je peux déjà vous annoncer mariage, naissance et projet fructueux.

Everything starts in Cornwall with Ross Poldark coming back from the Independance War in America. He find his world in ruin, his lover engaged to his own cousin, his father dead and his mine closed. What a jolly start… And it’s not getting better. Death, illness, forbidden love, prison… Is Ross going to be happy or is he going to have a shitty life forever? Without any spoil, I can announce wedding, baby and flourishing business. Thanks God!

2dec8-f885eb62b52b31ac2d420b756a8880d5
C’est ça que j’aime dans Poldark, ce mélange de joie et de peine, de petits et gros frissons, de colère et de soulagement. Comme dans la vie, quoi. Sauf qu’en plus ça se passe au XVIIIème siècle. Et qu’on a les paysages des Cornouailles. Et les chansons de Demelza…

I love that mix of feelings, joy and sadness, hunger and relief, goosebumps at almost every scene. Like in your life. Except that it’s in the 18th Century. And in Cornwall. And Demelza’s singing…

J’ai lu le bouquin après avoir regardé la série ce qui était intelligent de ma part, pour une fois. L’histoire originale est quelque peu différente de l’adaptation télévisée même si on retrouve les points importants. La différence se retrouve surtout dans les personnages, dans le physique et dans les traits de caractère, plus sombres, moins romantiques. Et c’est très intéressant…

After reading the book I can see some differences. Big events are quite the same, obviously, but the characters have darker personalities, way less romantic. And it’s very interesting…

[Series/Book] Les 10 Petits Nègres / Ten Little Niggers (And then there were none)  

Il y a quelques articles de ça, je vous livrais une petite anecdote sur la vie de la romancière Agatha Christie et je vous promettais un article sur un de ses bouquins les plus connus,  »Les 10 Petits Nègres ». Votre attente est terminée.

Few articles ago, I gave you a small anecdote about the English writer Agatha Christie (here) and promised you an article on  »The Ten Little Niggers », one of her most famous novels. Here it is.

Pour moi, l’histoire des 10 Petits Nègres est la quintessence de l’histoire policière, voyez un peu : dix personnes de sexes, ages, milieux et professions différents, qui ne se connaissent même pas, se retrouvent sur l’Ile du Nègre sous le prétexte d’offre d’emploi ou d’invitation. A leur arrivée, point d’hôtes. Après leur dîner, une voix s’élève dans le salon les accusant tour à tour de crimes commis dans leur passé. Un par un, les invités vont mourir, tués d’une façon à rappeler une comptine affichée dans chaque chambre. Et puis il n’y en eut plus…

Si vous êtes comme moi happé par l’histoire, vous vous poserez des questions toutes les pages et le final vous tuera. Ou presque. Attention aux faux semblants…

For me, this story is THE crime story. Ten people of different sex, age, social class and profession, not even knowing each other, are invited on Nigger Island. When they arrive, no hosts… After their dinner, a voice in the living room accuses each one of them to have commited a crime in the past. Then one by one, the guests die, killed in a way that reminds the nursery rhyme hanged in every room. And then there were none…
If you’re like me, you’ll ask yourself a ton of questions at every pages. And the end might kill you. Or almost. Be careful…

5efa1-and2bthen2b3
J’ai été heureuse de voir que la BBC avait sorti une adaptation du livre sous forme de mini-série (avec Aidan Turner, hiiiii). Sur 3 épisodes, on retrouve quasiment la même histoire. Oui, quasiment car bien évidemment, pour la télé, on romance encore plus. Une ambiance presque surnaturelle flotte sur l’île et une histoire  »d’amour » apparaît…

I was happy to see that BBC made a 3 episods adaptation of the book (with Aidan Turner, ahhhh). The story is quite the same except for some supernatural stuff and a new  »love story »…

23211-and2bthen2b2
Un mot pour décrire toute cette histoire : fascinant.

Just a word to describe the whole story : fascinating.

[Series] Deutschland ’83

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une série que j’ai fini récemment. Réjouissez-vous, elle ne parle pas de l’époque victorienne. Ouaiiis ! Mais elle se passe tout de même dans le passé. Ohhh…
Vous l’aurez deviné,  »Deutschland ’83 » se déroule en Allemagne… en 1983. Mais de quoi cela parle-t-il ?
Today, I’m going to talk about a serie that I recently finished. Rejoice, it’s not about victorian era. Yeaaah! But it’s still in the past. Ohhh… You guessed it,  »Deutschland ’83 » is set in Germany… in 1983. But what is it about exactly?

Martin Rauch est un jeune soldat vivant en Allemagne de l’Est avec sa famille et sa petite-amie. Alors qu’un conflit nucléaire entre les Etats-Unis et l’URSS guette, il est recruté par le ministère de la Sécurité d’Etat pour espionner l’Allemagne de l’Ouest et voler des renseignements sur l’ennemi. Il prend alors l’identité d’un soldat assassiné, l’Oberleutnant Stamm, et découvre un nouveau monde, de nouvelles idées, de nouvelles personnes. Au fil du temps, le jeune homme se sent perdu et se pose des questions sur sa propre idéologie…
Martin Rauch is a young soldier living in East Germany with his family and girlfriend. The nuclear conflict between USA et USSR is coming and he’s recruited by the Ministry of the State Security to spy on West Germany and steal information about their enemy. He takes the identity of a murdered soldier, Oberleutnant Stamm, and discovers a new world, new ideas, new people. With the time passing, the young man feels lost and wonders about his own ideology… 

Remplie de personnages complexes et donc intéressants, cette série m’en a appris davantage sur la Guerre Froide, cette période de l’histoire que je n’ai jamais trop étudiée, malheureusement. En plus de ça, les aventures de Stamm sont prenantes, on craint pour sa vie et pour sa couverture à chaque épisode, on aimerait presque venir à son secours. Mais on ne prend pas non plus partie pour lui ou pour un autre, il n’y a pas vraiment de bons ni de méchants, juste des hommes perdus dans leurs idéologies douteuses qui veulent sauver le monde et imposer leur pouvoir en même temps. Et parfois c’est tellement fou qu’il faut prendre du recul et se dire que ce n’est pas une fiction, c’est vraiment arrivé, ça fait partie de l’Histoire.
Full of complex and interesting characters, this serie taught me more about the Cold War, something that I unfortunately never learnt so much. Stamm’s adventures are taking, you always fear for his life and cover, you almost would like to help him. But you’re not taking his side either because there’s no good people and bad people, just men lost in their crazy ideologies, willing to save the world and impose their power at the same time. And sometimes it’s so crazy that you have to take a step back and think that this is not a fiction, that really happened, that’s History.

La série est entièrement en allemand. Une bonne chose car cela m’a réconcilié avec cette langue que je trouvais froide et barbare. Maintenant, je me retrouve à dire  »danke schön » (merci beaucoup) chaque cinq minutes…
 
 »Deutschland ’83 » is entirely in German. A good thing because it reconciled me with this language that I thought cold and barbaric. Now I often find myself saying  »danke schön » (thank you very much)…